Université

Proposer un test de positionnement en début de formation : les 3 avantages principaux

21/5/2021

En tant qu’enseignants ou responsables pédagogiques, votre mission est de préparer au mieux vos étudiants pour le monde de demain. Et à l’ère de la mondialisation, la maîtrise des langues étrangères est un prérequis pour de nombreuses entreprises. 

Alors, comment aider vos étudiants à débuter leur formation sereinement ? Et comment leur assurer une bonne compréhension de leur(s) compétence(s) linguistique(s) au début de leur formation non seulement pour leur offrir un meilleur apprentissage, mais aussi pour permettre une évaluation de leurs progrès plus précise ? La réponse est simple : grâce à un test de positionnement.

Vous n’en avez pas encore mis en place ? Le vôtre vous semble désuet ? Voyons ce qu’un tel test peut apporter à votre université ou à votre haute école.

1) Composer des groupes de niveaux linguistiques homogènes

Alors que la plupart des tests de langues fournissent des résultats basés sur le CECRL (Cadre européen commun de référence pour les langues), certains vont plus loin et ajoutent des sous-niveaux à l’échelle du CECRL (comme ici). Ces solutions permettent d’augmenter la précision des résultats du test et donc de former des groupes vraiment homogènes.

Former des groupes de mêmes niveaux, c’est assurer une meilleure progression aux élèves. Ils sont plus motivés et engagés car ils avancent ensemble, à un rythme qui leur correspond. On évite alors que certains se sentent découragés face au niveau plus élevé du groupe, ou que d’autres s’ennuient lors de cours dont ils maîtrisent déjà la matière. C’est un réel avantage pédagogique pour l’élève, mais aussi pour l’enseignant, qui peut préparer ses cours de manière plus ciblée et ainsi obtenir de meilleurs résultats en fin de cursus.

Ce type de test est donc une étape indispensable pour préparer une année académique aussi agréable et efficace que possible. Mais le but n’est évidemment pas que cet exercice complique la vie des enseignants, par exemple en se lançant dans de nombreux tests individuels et chronophages.

De plus en plus de tests de positionnement simplifient ce processus d’évaluation : ils sont réalisés en ligne et corrigés automatiquement par un algorithme basé sur les échelles du CECRL. Une solution qui offre un gain de temps considérable pour les professeurs, un gage d’objectivité puisque tous les étudiants sont évalués de la même façon et la possibilité d’organiser les groupes de manière aussi pertinente que possible.

2) Fixer des objectifs en début de formation

En proposant un test de positionnement en début de formation, vous permettez à l’élève de bien comprendre son niveau de compétences actuel. Avec un tel point de départ objectif et détaillé pour entamer sa formation, il est bien plus facile pour lui et pour son professeur de fixer des objectifs clairs et atteignables.

Il n’est plus à prouver que la meilleure manière de définir un objectif est la technique SMART. Le test de positionnement est un outil qui permet de déterminer deux composantes de l’objectif SMART : la mesurable et la réaliste.

  1. Mesurable : en prenant en compte les compétences testées en début de cycle et les résultats obtenus en fin de cycle, nous pouvons mesurer la progression de l’étudiant de manière précise et objective.
  2. Réaliste : le test évalue les connaissances acquises selon l’échelle du CECRL. Les résultats permettent donc de définir des objectifs concrets et réalistes, adaptés au niveau de l’étudiant.

Définir des objectifs SMART, c’est comme former des groupes de niveaux homogènes : cela permet aux étudiants d’être plus confiants, plus motivés et plus impliqués. Cela augmente aussi les chances d’atteindre de meilleurs résultats en bout de course.

Dans le cas du test ELAO, l’étudiant reçoit à la fin de son évaluation un rapport avec ses résultats globaux, mais aussi le détail de ses points forts et de ses points faibles. Le rapport indique également ses pistes d’amélioration en grammaire. En sachant exactement sur quoi travailler, la progression sera plus grande. Cette solution a été pensée comme un véritable outil pour l’étudiant et l’accompagne dans sa réussite.

3) Déceler les tendances de niveau d’année en année

Tester ses étudiants régulièrement est également un indicateur pour les équipes pédagogiques des écoles. Certaines tendances comme la mondialisation ont grandement fait évoluer le niveau général de la population dans certaines langues cibles telles que l’anglais.

Avec une vue sur l’évolution du niveau général au fil des années, l’équipe pédagogique peut adapter la matière et les objectifs globaux à atteindre. Par exemple, si le niveau moyen des élèves en anglais en début de formation est passé de A2 (00) à A2 (75) en cinq ans, les objectifs de niveau en fin d’année pourraient être revus à la hausse.

4) BONUS : Renforcer l’image de marque de votre établissement

En commençant l’année par un test de positionnement en ligne robuste, efficace et personnalisé avec votre logo (si vous choisissez ELAO — plus d’informations ici), vos étudiants comprennent directement que votre école propose des formations sérieuses, avancées, structurées et surtout pertinentes. En plus d’offrir des avantages considérables d’un point de vue pédagogique, cela renforce aussi l’image de marque de votre établissement et la perception de la qualité de votre formation linguistique.

Avec le bon outil, vous proposez des formations qui aideront vos élèves à apprendre plus sereinement et efficacement. Et si, en plus, vous gagnez en temps et en énergie, avec des résultats plus clairs et utiles… Pourquoi s’en passer ?


Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte.
Oops! Veuillez entrer à nouveau votre adresse email.